La méthode positive

L’éducation canine positive qu’est-ce que c’est exactement ?

C'est bien plus qu'une méthode, c'est une philosophie de vie !

Je préfère largement obtenir un résultat éducatif dans la douceur et dans la coopération, plutôt qu’un résultat, peut-être très rapide certes, mais qui a engendré chez mon chien de lourdes angoisses pendant l’apprentissage.

Comment éduquer son chien, l’éducation positive qu’est-ce que c’est ?

L’éducation positive en quelques mots, c’est une approche qui met en avant une éducation basée sur une coopération et non sur de la contrainte !

Lorsque l’on éduque un chien de manière positive, on lui apprend ce qu’il doit faire, on renforce ses bonnes actions plutôt que pointer ses mauvais comportements, ses erreurs et ses incompréhensions.

Eduquer son chien !

Éduquer un chien positivement, c’est privilégier une certaine coopération entre le maître et son chien, mais c’est aussi éviter de sanctionner son chien « gratuitement » et l’obliger à obéir sans prendre en compte son état émotionnel, son passé, son caractère ou encore se sensibilité.

Tout comme vous j’imagine, j’ai rarement pris plaisir à exécuter une tâche en y étant contrainte. Or, lorsqu’une mission m’est attribué en prenant en compte mon avis, mon état d’esprit, mon rythme de progression, ma personnalité et ma vraie nature, là je suis ravie et je travaille efficacement ! Et bien pour votre chien c’est la même chose, et c’est ça l’éducation positive !

L’éducation positive : une méthode modulable qui s’adapte !

Beaucoup, lorsqu’ils entendent « éducation positive », pensent directement à une éducation « bisounours » très permissive, basée principalement sur des friandises et qui ne donne aucune limite au chien. Et bien ceci est une belle idée reçue !

  • Idée reçue n°     1 « L’éducation positive, c’est gaver son chien de friandises » :

Lorsque l’on met en place une éducation positive, le but principal est trouver une motivation à coopérer pour le chien.

Et en effet, pour la majorité des chiens, la motivation principale sera celle du bidon, mais pour certains, peu gourmands, il faudra trouver d’autres sources de motivation. Ainsi, même sans friandises, le principe sera identique, on restera dans une démarche positive.

En effet, ce n’est pas la friandise qui rend l’éducation positive, c’est l’attitude du maître envers son chien et la cohérence qu’il met dans ses interactions et ses demandes.

  • Idée reçue n°2 « l’éducation positive, c’est ne rien interdire à son chien » :

Lorsque l’on éduque son chien de manière positive, cela ne signifie pas ne pas fixer de règles, bien au contraire ! Car les règles et les limites permettent au chien de se sentir en sécurité au sein de son foyer.

En revanche, ce que l’éducation positive ne permet pas, c’est de mettre uniquement en place des interdits.

 

Interdire ce n’est pas apprendre !

On peut interdire mais derrière, il faut toujours guider le chien vers ce que l’on souhaite qu’il fasse.

On peut refuser parfois tels ou tels comportements, mais il faut surtout les détourner et les faire évoluer vers un comportement plus acceptable.

Vous l’aurez compris l’éducation positive c’est s’adapter à son chien, toujours se remettre en question, comprendre pourquoi une technique ne fonctionne pas, ne pas s’acharner sur le chien s’il ne comprend pas, mais plutôt changer de méthode ou la moduler.

Pour conclure :

  • L’éducation canine positive respecte la vraie nature du chien en prenant en compte sa sensibilité, son caractère, son état émotionnel, son passé, son environnement, etc ;

  • Elle permet une relation harmonieuse entre le maître et son chien plutôt qu’un duel ;

  • C’est renforcer et valoriser les bonnes actions de son chien ;

  • C’est également poser des limites pour la sécurité et le bien-être du chien, mais aussi pour une meilleure intégration au sein du foyer ;

  • Eduquer son chien positivement, c’est aussi le guider vers les comportements que l’on souhaite qu’il adopte ;

  • C’est refuser, mais avec des indications d’action derrière et pas seulement des indications d’interdits !

  • L’éducation positive se base principalement, non pas uniquement sur des friandises, mais sur la recherche d’une motivation chez le chien ;

  • Eduquer son chien positivement, c’est le laisser s’exprimer, lui donner la possibilité de réfléchir et d’expérimenter.

Ce mythe de la "dominance" a causé et cause encore beaucoup de dommages aux chiens :

  • Alpha roll (mettre le chien sur le dos et le maintenir dans cette position) ;

  • Coups de saccade avec la laisse causant un étranglement, de la douleur et un écrasement de la trachée ;

  • Utilisation de la contrainte (par exemple, faire s'asseoir le chien en lui appuyant sur le sacrum) ;

  • Utilisation de l'intimidation (crier, s'imposer physiquement) ;

  • Utilisation de la force (violence physique, soulever le chien et le maintenir en l'air, coups de pieds ou de genoux, etc.) ;

  • Utilisation d'outils coercitifs tels que le collier étrangleur, à pointes, électrique, à la citronnelle, la cravache, le journal roulé, etc.

Les conséquences sur le chien sont souvent désastreuses : humiliation, perte de confiance, crainte, inhibition, état de détresse acquise, frustration, comportement d'agression, etc.

Est-ce vraiment cela que nous voulons pour nos chiens ?

Contact

06 78 04 04 48

Contactez-moi

Chambéry et ses alentours

© 2020 by Flair'Allure                         

CGV et MENTIONS LEGALES 

Numéro SIRET 851 285 262 00016 

Flair'Allure est assurée auprès de la société MMA.